Dispositions d’entrée/visa

Cette page n’existe que dans la langue actuelle.

Conditions d’entrée en Turquie

Dans la plupart des cas, il est même possible d’entrer en Turquie sans avoir à utiliser de passeport – seule une carte d’identité est requise. En principe, les visiteurs des pays mentionnés ci-dessus ont le droit de rester en Turquie jusqu’à 90 jours durant une période de 6 mois ou de 12 mois. Pour les visiteurs de Belgique, des Pays-Bas, de Norvège, d’Autriche et de Grande-Bretagne, d’autres conditions d’entrée s’appliquent. Les ressortissants de ces pays doivent demander un visa avant de s’y rendre en contactant le ministère turc des Affaires étrangères du pays de départ. En règle générale, ces visas sont délivrés immédiatement, mais l’agence peut délivrer ce visa jusqu’à 48 heures avant la date du voyage. Un visa est généralement vérifié en ligne, cependant il est recommandé de conserver une copie imprimée ou une copie électronique de votre confirmation de visa. Les visiteurs peuvent aussi utiliser un e-visa, à demander au moment de partir. Ceci ne devrait être utilisé qu’en dernier recours, pour vous laisser tout le temps nécessaire de confirmer votre enregistrement de visa.

Conditions d’entrée en Égypte

Les citoyens allemands auront besoin d’un passeport valide, d’un passeport provisoire ou d’une carte d’identité lors de leur entrée en Égypte. Dans le cas d’une carte d’identité utilisée comme pièce d’identité principale, une photo de passeport supplémentaire est nécessaire pour délivrer une carte d’entrée spéciale lors de l’atterrissage en Égypte. En supplément, un visa de voyage est requis. Il peut être demandé avant le départ, à l’ambassade égyptienne à Berlin ou aux consulats de Hambourg et Francfort. En outre, les autorités égyptiennes peuvent délivrer immédiatement des visas à l’aéroport de destination. Pour de plus amples informations, veuillez contacter le ministère égyptien des Affaires étrangères.

Conditions d’entrée en Espagne et aux Canaries

L’entrée en Espagne est facile pour les citoyens allemands, qu’ils aillent vers la péninsule ibérique ou aux îles Canaries. Dans le cadre de l’Union européenne, l’Espagne est accessible avec un passeport, un passeport provisoire ou une carte d’identité nationale. Tous les documents d’identité doivent être à jour et tous les enfants voyageant avec des adultes sont tenus d’avoir leur propre passeport. Les enfants ne peuvent pas voyager sous l’identité de leurs parents.

Conditions d’entrée en Bulgarie

La Bulgarie accepte les visiteurs avec des passeports et des cartes d’identité comme documents d’entrée. Cependant, il convient de rappeler qu’un document d’identification individuel est requis pour les enfants. Les arrivants ne seront pas acceptés sous l’identité de leur parent. Des séjours de 90 jours sont possibles sous réserve que les visiteurs arrivent avec des documents d’entrée corrects. Si vous souhaitez rester plus longtemps en Bulgarie, assurez-vous de vous inscrire auprès de votre bureau d’immigration le plus proche.

Conditions d’entrée en Croatie

Les seuls documents nécessaires pour entrer en Croatie sont le passeport, la carte d’identité ou le passeport provisoire. Les documents doivent être valables pour la durée totale de votre séjour. Si vous souhaitez séjourner en Croatie pendant plus de trois mois, veillez à enregistrer vos coordonnées auprès d’un commissariat de police local dans les huit jours qui suivent l’expiration des trois premiers mois.

Conditions d’entrée en Italie

Étant donné que l’Italie fait partie de l’Union européenne, il est relativement facile pour d’autres ressortissants de l’UE de franchir ses frontières. Dans tous les cas, assurez-vous de voyager avec un passeport en cours de validité, une carte d’identité ou un document de passeport provisoire pour passer plus vite les portes d’arrivée. Veuillez aussi noter que les enfants de moins de 15 ans doivent posséder leur propres papiers et documents d’entrée.

Conditions d’entrée au Liban

Nous vous informons que la compagnie aérienne SunExpress ne peut autoriser les citoyens syriens à se rendre au Liban que s’ils fournissent une preuve d’entrée légale dans l’espace Schengen/Suisse. La preuve est apportée par un cachet d’entrée correspondant (pour l’espace Schengen/Suisse) dans le passeport syrien.

En outre, le transport vers le Liban n’est possible que si, dans le cas d’une entrée en Turquie mentionnée dans le passeport syrien, une sortie légale de Turquie a également eu lieu par la suite.

Veuillez noter que le permis de séjour européen ne constitue pas une preuve d’entrée légale dans l’espace Schengen/Suisse, car de nombreux citoyens syriens sont en même temps en possession d’un document de réfugié. Si vous êtes concerné(e)s, veuillez contacter l’ambassade du Liban à Berlin et demander un visa d’entrée au Liban. Merci pour votre compréhension.

Remarque : Si les conditions d’entrée légale dans le pays de destination concerné ne sont pas remplies au moment de l’enregistrement, le passager sera exclu du vol.